banner-corner-top

PECHEUR DE NATURE

Je vous propose de vous faire partager mon regard et mon experience du milieu aquatique.

L'Ornain

Cette rivière a subi énormément de travaux d'aménagement qui ont conduit à son artificialisation. Depuis quelques années, par l'implication des associations de pêche (A.A.P.P.M.A. et Fédérations) et l'évolution des considérations hydrauliques, elle tend à retrouver ses fonctionnalités naturelles.

C'est un cours d'eau très réputé pour ces grosses truites mais ces dernières sont terriblement capricieuses. Bien que présente, la population reste fragile car le substrat est partiellement colmaté ce qui empêche une reproduction efficace sur sa partie amont.

Je ne vous dévoilerai pas un secret de polichinelle en vous disant que la période de fin avril à fin juin est à privilégier. La mouche de mai vous permettra assurément de leurrer une de ces farouches combattantes.

J'espère que vous, visiteurs occasionnels et/ou pêcheurs réfléchis, garderez à l'esprit ces quelques informations lors de vos sorties afin de transmettre et préservez cette richesse.

La Marne

La Marne est une rivière très particulière qui prend sa source sur le plateau de Langres dans le département de la Haute Marne.

Elle a pour caractéristique principale d'être classée en amont de Chaumont, en 2ème catégorie piscicole alors qu'en aval, elle devient une 1ère catégorie grâce à l'apport de nombreuses sources et plusieurs affluents qui lui apportent un renouvellement d'eau fraîche et oxygénée.

Très prisé des pêcheurs du Nord-Est, ce cours d'eau possède une population piscicole extrêmement diversifiée. En effet, sur tout son cours, tout le cortège d'accompagnement des espèces dites "repère" est bien représenté.

Elle permet ainsi au pêcheur recherchant le brochet, la truite fario ou encore l'ombre commun, de toujours passer de bons moments en compagnie des combatifs barbeaux, et autres capricieux chevesnes.

D'une largeur de 20 mètres en moyenne, elle possède le même profil que les rivières de piémont. Alternant des zones de radiers, des lisses et des profonds, la recherche des postes porteurs y semble facilité.

Ne vous y trompez pas, ces dames fario et capricieux ombres sont aussi insaisissables et chipoteurs que leurs homologues des gaves pyrénéens.

Bien que les populations semblent en bonne état, ces majestueux poissons méritent d'être respectés pour qu'avec reconnaissance, ils se laissent leurrer lors d'une de vos prochaines rencontres.

Petits conseils:

  • Ici encore, les imitations qui marchent sont les mouches de mai puis au fil de la saison, les petites araignées grises et les fourmis volantes, indispensables lors des chaudes journées estivales.
  • Du fait de la largeur et de la multitude de veines d'eau, la présentation est primordiale. Allongez votre bas de ligne, descendez en diamètre de pointe et si vous le pouvez, effectuez quelques mandling (mouvement de soie).

home